banner
Thumbnail for 4819

Zoom Volkswagen XL1 : moins de 1 l/100 km!

1971

C'est l'histoire d'une vision qui devient réalité. Il y a dix ans, Ferdinand Piëch se lançait comme défi de développer une voiture ne consommant que 1 l/100 km. Aujourd'hui, le XL1 s'apprête à prendre la route.

Volkswagen a toujours aimé les projets un peu fous qui contribuent à faire progresser l’ automobile. On se rappelle par exemple de la Lupo ‘ 3L’ , lancée en 1999. Cette citadine avait été peaufinée pour consommer moins, via un traitement aérodynamique spécifique, l’utilisation massive de matériaux légers pour la carrosserie, et un petit moteur 1.2 TDI à 3 cylindres. Le tout affichait une consommation normalisée de seulement 3 litres, ce qui était remarquable pour l’époque. Dès le début des années 2000, Volkswagen a étudié le développement d’un modèle encore plus respectueux de l’environnement. Le patron du groupe, Ferdinand Piëch, avait en effet formulé l’objectif de construire une voiture ne consommant qu’un litre aux cents kilomètres. Deux prototypes ont été construits en 2002 et 2009, avant d’aboutir à un modèle de série : le XL1. Cet engin biplace au style futuriste n’est pas une vue de l’esprit, mais bien une véritable voiture, qui sera bientôt disponible à la vente. Le XL1 ne sera certes produit qu’en série limitée, mais la Belgique aura aussi droit à un quota de modèles. Découvrez dans les cadres ci-dessous ce qui se cache sous cette ‘ soucoupe écologique’…

Plus court qu’une Polo, plus plat qu’une Porsche Boxster
Le XL1 mesure 3,89 m de long, 1,66 m de large et seulement 1,15 m de haut. Des proportions de coupé sportif, donc. Les portes à ouverture en élytre évoquent le monde des supercars et l’engin se distingue également par son aérodynamisme : le XL1 est profilé comme une goutte d’eau, tandis que le soubassement et les roues sont carénés. Pour fluidifier la ligne, les rétroviseurs extérieurs sont remplacés par des caméras. Résultat, le XL1 devient la voiture de série la plus aérodynamique (Cx de 0,189).

Poids plume grâce au PRFC
Un regard sur la balance nous indique que le XL1 ne pèse que 795 kg, grâce à l’utilisation massive de PRFC (plastique renforcé de fibre de carbone). Ce matériau est notamment utilisé pour la structure monocoque et pour la carrosserie. Cette dernière ne pèse que 230 kg et affiche une épaisseur de seulement 1,2 mm. Cette fine enveloppe se distingue néanmoins par sa grande rigidité en cas de choc. Au total, 21,3% des pièces du XL1 sont façonnées en PRFC, tandis que 22,5% des pièces sont construites en alliages légers. Les aciers et métaux ferreux ne représentent que 23,2% du poids. Le reste de la masse se compose de plastiques (pour les fenêtres latérales, par exemple) et de fibres naturelles.

Un propulseur hybride TDI
La consommation officielle est de 0,9 l/100 km, soit seulement 21 g/km de CO2! Pour arriver à un tel résultat, la carrosserie légère et profilée est animée par un moteur hybride, qui associe un bicylindre 800 cc TDI de 48 ch et une unité électrique de 27 ch alimentée par une batterie lithium-ion rechargeable sur secteur. Le tout propulse les roues arrière, via une boîte DSG à 7 rapports. Le XL1 passe de 0 à 100 km/h en 12,7 s et pointe à 160 km/h. Ce coupé peut également rouler en mode tout électrique, jusqu’à 100 km/h et sur une distance maximum de 50 km.

Deux places
Les portes à ouverture en élytre facilitent l’accès à bord et deux personnes peuvent prendre place dans l’habitacle. Pour augmenter l’espace disponible, le passager est légèrement décalé vers l’arrière par rapport au conducteur. L’habitacle est climatisé et, côté ambiance, on note le petit volant à fond plat et les écrans implantés dans les panneaux de portes pour remplacer les rétroviseurs. Le XL1 dispose aussi à l’arrière d’un coffre de 120 l.


Article Tags: ·