banner
Thumbnail for 4503

Une alternative réaliste ?

2146

Vous réfléchissez à la composition de votre parc de véhicules ? Récemment encore, le choix était simple : diesel ou essence. Il en va à présent tout autrement. Jamais les propulsions alternatives n' ont été aussi nombreuses. L' une d' elles a pour nom GNC, ou gaz naturel comprimé.

Dans notre pays, contrairement à l’Allemagne et à l’Italie, le gaz naturel est un carburant relativement nouveau. Quand il est question de rouler au gaz, on songe encore immédiatement au GPL, le gaz de pétrole liquéfié.

Le GNC n’es t pas le GPL
Avant de nous pencher sur les avantages du gaz naturel, il importe de bien faire la différence avec le GPL. Le ‘ gaz de pétrole liquéfié’ (LPG ou Liquified Petroleum Gas en anglais) provient de l’extraction pétrolière et du raffinage du pétrole. Pour pouvoir utiliser le GPL, on le soumet à un traitement chimique avant de le porter à l’état liquide. Le gaz naturel, de son côté, est prêt à l’emploi dès sa sortie de terre. Pour servir de carburant automobile, le gaz naturel doit être soumis à une pression d’environ 250 bars, ce qui explique l’appellation ‘ gaz naturel comprimé’.
La compression peut intervenir au point de distribution (équipé à cet effet), voire au domicile de l’usager ou dans l’entreprise. Le poste d’approvisionnement rapide, ou fast-fill tank station, est équipé d’un compresseur. Pour accélérer le plein (qui ne dure que quelques minutes), la station possède aussi une zone tampon capable de stocker de 0,5 à 9,9 m³ de gaz comprimé. Actuellement, on dénombre en Belgique une petite vingtaine de stations opérationnelles. Trois d’entre elles sont exploitées par Electrabel et une dizaine par DATS24. Pour 2014, de nouvelles stations sont attendues, notamment parce que des exploitants bien connus leur témoignent beaucoup d’intérêt. En fin d’année 2014, on pourrait donc atteindre les 30 stations dans tout le pays.


Article Tags: