banner
Škoda Superb iV, výroba

Reportage : à la découverte de l’usine ŠKODA de Kvasiny

45

Il y a quelques mois, nous vous présentions la SUPERB iV, premier modèle électrifié de chez ŠKODA. Cette fois, nous nous sommes rendus à Kvasiny, afin de fêter le début de sa production avec les membres de l’usine.

En Tchéquie, ŠKODA compte 3 usines : celle de Mladá Boleslav, qui produit d’ailleurs, entre autres, les packs de batteries pour la SUPERB iV ; celle de Vrchlabí qui produit des boîtes de vitesses DSG pour tout le Groupe Volkswagen et celle de Kvasiny.

12 millions d’investissements…

Kvasiny se situe à l’est de Prague, en bordure de frontière polonaise. Pour y arriver à partir de l’aéroport de la capitale tchèque, il faut compter un peu plus de 2 heures en voiture. Des Tchèques et des Polonais, mais aussi des Slovaques, travaillent sur place. Au total, ils sont à peu près 9.000 employés à produire les SUV KODIAQ, KAROQ, SEAT Ateca et les SUPERB, autant en berline qu’en COMBI. Depuis le 18 septembre dernier, grâce à 12 millions d’euros d’investissements, l’usine de Kvasiny assemble également la SUPERB iV.

… placés à des endroits stratégiques

Pour accueillir le tout premier véhicule électrifié de la marque, toute la chaîne de montage a bien sûr été repensée, même si les investissements ne se sont concentrés qu’à certains endroits stratégiques. La chaîne de montage numéro 1, responsable des SUV, n’a par exemple pas été modifiée. Sur la chaîne de montage numéro 2 par contre, les machines ont dû être adaptées afin de pouvoir manipuler des batteries à haute tension.

Le châssis de la SUPERB a été modifié pour loger le pack de batteries sous la banquette arrière. Des éléments ont dû être renforcés pour supporter ces 140 kg supplémentaires. Il y a donc davantage de pièces et d’éléments à souder, voilà pourquoi l’atelier de soudage a été remis à neuf.

Dégager des espaces de stockage

En amont, les responsables du département logistique ont également dû se creuser la tête car en plus de nouvelles pièces, il a fallu envisager le rapatriement des batteries de Mladá Boleslav à Kvasiny, et les stocker dans un endroit sûr. Ainsi, ce sont jusqu’à 196 packs de batteries qui peuvent être stockés à Kvasiny, sous une température idéale.

La réalité virtuelle pour apprendre

Avant de toucher à la partie électrique, chaque employé doit passer 3 jours bien remplis au centre de formation de Kvasiny. Là-bas, comme ailleurs au sein du Groupe Volkswagen, les travailleurs peuvent s’exercer à monter ou à souder avec l’aide d’un casque de réalité virtuelle. Le Groupe exploite au maximum les possibilités qu’offrent les nouvelles technologies.

Un site spécialement créé

Lorsqu’on s’approche de la fin du processus de production, les chaînes numéro 1 et numéro 2 se rejoignent. On peut donc y voir un KODIAQ, suivi d’une SUPERB iV, d’un KAROQ, d’une SUPERB COMBI, etc. Mais pour la SUPERB iV, un tout nouveau site d’assemblage final a été créé. Jusqu’à 3 voitures hybrides rechargeables peuvent y prendre place. C’est là que les travailleurs spécialement formés vont y connecter pour la première fois l’ensemble électrique d’une puissance de 85 kW au moteur thermique 1.4 TSI de 156 chevaux, en plus d’ajouter les liquides de refroidissement, autant pour le moteur à combustion interne que le moteur électrique. C’est seulement après cette étape que la SUPERB iV peut prendre vie ! En effet, la voiture ne peut pas démarrer sans que le moteur thermique soit connecté au système électrique.

Lorsque la chaîne de montage numéro 2 aura atteint son plein régime, jusqu’à 60 SUPERB iV pourront sortir de l’usine au quotidien. Pour rappel, cette hybride rechargeable permettra d’effectuer jusqu’à 56 km en mode 100 % électrique et disposera d’une autonomie totale de 930 km. La commercialisation débutera en 2020.