banner
Audi-Q7-driving

Plus léger, plus compact, plus spacieux

3082

Le nouveau Q7 qu'Audi avait dévoilé à Detroit est également présent en primeur au salon de Bruxelles. Plus compact et léger que son prédécesseur, le Q7 de seconde génération sera aussi plus spacieux. Il sera par ailleurs le premier plug-in hybride Diesel d’Audi.



Le Q7 se distingue par un design discret transmettant avec conviction le message d’Audi. Le style géométrique soigné avec à l’avant une grille de calandre immédiatement reconnaissable ne laisse planer aucun doute quant à l’identité de ce nouveau Q7.

Audi-Q7-rear

Sept places

Comparativement au précédent modèle, le nouveau Q7 est visiblement plus compact. Sa longueur totale a été réduite de 3,7 cm tandis que sa largeur est inférieure de 1,5 cm. De nouvelles mensurations qui profitent directement à la maniabilité, sans pour autant nuire à l’habitabilité, que du contraire. Le nouveau Q7 se veut en effet plus spacieux : les cotes de largeur aux épaules et d’espaces aux genoux et aux jambes des passagers arrière s’affichent en augmentation. En configuration 5 places, le coffre offre un volume de 890 litres. Phénoménal !Audi-Q7-Interior

En option, il est possible de disposer d’une banquette arrière à trois places réglables individuellement. Chacune d’entre elle peut notamment coulisser sur 11 cm, de même que les dossiers sont réglables en inclinaison et en appui lombaire.

La liste des options propose également une troisième rangée de sièges constituée d’une banquette à deux places à l’attention d’enfants. Particularité de celle-ci : elle peut s’escamoter sous le plancher et sans le moindre effort puisqu’un moteur électrique s’en charge.

Le conducteur bénéficie d’un tableau de bord particulièrement soigné et clair. Tout comme les TT et nouvelles A6, le Q7 peut disposer d’une instrumentation virtuelle offrant deux présentations différentes. Sur le plan de la connectivité enfin, le Q7 embarque ce qui se fait de mieux.

 

Aluminium

Audi-Q7-console

Ses dimensions compactes et son design le laissent deviner : le top modèle des SUV d’Audi est totalement neuf. Il se distingue notamment par une aérodynamique très soignée puisque son Cx n’est que de 0,32. Mais le plus remarquable est sans aucun doute le fait que le nouveau Q7 a perdu 325 kg grâce à l’utilisation de matériaux légers. Ainsi, la carrosserie comporte de nombreuses parties en aluminium. C’est le cas pour le capot, les ailes, les portières et le hayon arrière. Parallèlement, les ingénieurs sont également parvenus à abaisser le centre de gravité du Q7. Autant de modifications profitant directement au comportement routier.

 

Moins de CO2

Grâce à des dimensions moindres, une masse réduite et un meilleur aérodynamisme, le Q7 est devenu beaucoup plus sobre, certainement lorsqu’il est motorisé par les très modernes moteurs V6 TDI, affichant une consommation moyenne dont la diminution va jusqu’à 23 %. Le 3.0 TDI de 272 ch sera disponible dès le lancement. Ce moteur est accouplé à une boîte automatique à 8 rapports (Tiptronic) et entraîne les quatre roues en permanence. Plus tard dans l’année, la palette de motorisations s’élargira avec l’arrivée d’un 3.0 TDI de 218 ch.

Audi-Q7-dashboard

Plug-in diesel hybride

En matière de propulsion, la plus grande nouveauté est incontestablement l’introduction de la version Q7 e-tron d’ici fin 2015. Il s’agira d’un modèle plug-in hybride Diesel avec transmission quattro intégrant le moteur électrique à la boîte automatique. En combinaison avec le 3.0 TDI, 373 ch seront disponibles. La batterie pourra se recharger de deux manières : en roulant ou via une prise électrique sur le réseau domestique. La Q7 e-tron pourra parcourir près de 55 kilomètres en mode électrique. Idéal pour réduire ses émissions lors de déplacements urbains. Les rejets de CO2 de moins de 50 g/km, auront quant à eux une influence positive en matière de déductibilité fiscale et d’ATN.


Article Tags: · ·