banner
Thumbnail for 4880

L’avantage de la légèreté

1797

 

Cela fait bien longtemps que les camionnettes ne sont plus des ‘modèles réduits’ de camion. Aujourd’hui, leur confort rappelle celui des berlines. Mais ces véhicules ont-ils de quoi séduire les responsables de parcs?

La réponse est oui, mais avec des nuances. D’ abord, à l’ achat d’ une camionnette, le propriétaire ne paie pas de taxe de mise en circulation. Ensuite, le tarif de la taxe de circulation est calculé en fonction de la masse maximale admise, et se situe entre 34,38 et 148,76 euros (indexés).

Autres atouts
Ajoutons à cela que toutes les charges professionnelles de la camionnette sont entièrement déductibles, et que les véhicules de ce type peuvent faire l’objet d’un amortissement accéléré (dégressif). En ce qui concerne la déduction de la TVA, la règle des 50% ne s’applique pas – en principe – aux camionnettes, même s’il y a eu des précédents judiciaires où l’on a considéré qu’il s’agissait de ‘ voitures à usage mixte’. Si vous conduisez une camionnette dans le cadre privé, soyez vigilant : l’avantage en nature ne se calcule pas suivant la formule applicable aux voitures classiques. Il dépend de la valeur réelle, considérée dans le chef du bénéficiaire. Le fisc tiendra compte aussi des kilomètres privés réels, un élément qui n’est pas favorable dans toutes les situations. L’usage privé s’accompagne par ailleurs d’une cotisation de solidarité suivant les émissions de CO2. Encore un surcoût potentiel… Sur un plan purement fiscal, la camionnette entièrement affectée à des fins professionnelles est toujours intéressante. Mais plus l’utilisation privée est importante, plus un calcul personnalisé est nécessaire pour trancher la question. Le cadre ci-contre offre une synthèse des conditions relatives aux camionnettes. Concrètement, la plupart des jeeps de luxe et des monovolumes ne sont pas considérés comme des utilitaires légers sur le plan fiscal. Un pick-up haut de gamme, en revanche, peut constituer une solution fiscalement intéressante.

Quels véhicules à quelles conditions?

Pick-up’s
• cabine entièrement séparée de l’espace de chargement et comptant maximum deux places assises en plus du conducteur
• plateau ouvert, éventuellement pourvu d’une bâche, d’un capot rigide ou d’une superstructure protégeant la charge

Camionnette à cabine simple
• habitacle comptant maximum deux places en plus de celle du conducteur
• espace de chargement séparé de l’habitacle passagers par une cloison de 20 cm de hauteur minimum ou par le dossier de la seule rangée de sièges
• longueur de l’espace de chargement = au moins 50% de l’empattement
• espace de chargement composé sur toute sa surface d’un plancher horizontal fixe ou à demeure, intégré à la carrosserie, sans points d’ancrage pour banquettes, sièges ou ceintures supplémentaires

Camionnette à cabine double
idem modèles à cabine simple, sauf :
• habitacle comptant au maximum six places en plus de celle du conducteur
• espace de chargement totalement isolé de l’habitacle passagers par une cloison continue non amovible, rigide, occupant toute la largeur et la hauteur de l’espace intérieur