banner
USINE HANOVRE_1

Hanovre : le berceau du Transporter et de l’Amarok

166

L’usine Volkswagen Commercial Vehicles basée à Hanovre est aussi mythique qu’elle est efficace. Construite en 1956, c’est là que naissent l’Amarok mais aussi et surtout le Transporter. Ce dernier en est aujourd’hui à sa 6e génération et sa réputation n’est plus à faire, mais Volkswagen attache toujours plus de soin à sa production !

Les chiffres donnent le vertige :  près de 15.000 employés sur une surface d’environ 1 km² et 9 millions de véhicules produits depuis son ouverture. L’endroit est tellement démesuré que les employés s’y déplacent… à vélo ! Plus de 3.000 bicyclettes circulent ainsi dans l’établissement. L’usine Volkswagen de Hanovre tourne à un bon rythme et bien sûr, cette efficacité s’est améliorée au fil des années avec le développement des chaînes de production. En 2016, c’est près de 200.000 véhicules qui ont été fabriqués ici, soit l’un des meilleurs résultats de la marque. Pour parvenir à de tels chiffres, Volkswagen s’est équipé des meilleures technologies et sa logistique est réglée au millimètre.

 

Un processus de contrôle permanent

USINE HANOVRE_2Tout commence aux presses où le métal devient capot, portière ou autre… L’une d’entre elles, de dernière génération, génère notamment une force de plus de 9.000 tonnes. Le processus de contrôle reste permanent et les pièces sont retravaillées manuellement au besoin. Plus loin, les robots prennent le relais et assemblent continuellement les pièces entre elles. Un nouveau plancher de carrosserie leur est confié toutes les 55 secondes. Au bout de la chaîne de production, le moteur et la carrosserie se rencontrent pour le « mariage », comme on l’appelle traditionnellement dans les usines automobiles. On s’occupe ensuite des dernières finitions puis le véhicule est alors contrôlé intégralement. Le California, digne héritier du Combi, bénéficie d’un soin tout particulier puisqu’il est même inspecté deux fois avant de pouvoir quitter l’usine ! L’endroit, assez calme et d’une propreté digne d’un laboratoire, est un modèle de logistique et de précision. La capacité de production de la sixième génération du Transporter est de 800 modèles par jour.

 

Couvrir un maximum de besoins 

Sans pour autant parler de ventes, les ambitions du constructeur sont claires : couvrir un maximum de besoins avec un maximum de variantes, que les véhicules soient destinés à un usage purement utilitaire ou privé. Avec son large catalogue de transformations, le Transporter se destine à vouloir servir tous les métiers et toutes les pratiques. Volkswagen met d’ailleurs un point d’honneur à ce que toutes les transformations soient possibles depuis un seul et même point de contact : le concessionnaire. L’Amarok, quant à lui, peut affronter tous les terrains !