banner
audi-etron-sportback - 3

Essai Audi e-tron Sportback: pari tenu !

95

Deuxième né de la gamme 100% électrique d’Audi, l’e-tron Sportback surfe sur la vague de succès des SUV coupés. Question moteur, il reprend la technique inaugurée par l’e-tron, mais qui a toutefois subi une petite mise à jour. Résultat : une autonomie théorique qui grimpe à 446 km. Et la réalité n’en est pas très loin.Deuxième né de la gamme 100% électrique d’Audi, l’e-tron Sportback surfe sur la vague de succès des SUV coupés. Question moteur, il reprend la technique inaugurée par l’e-tron, mais qui a toutefois subi une petite mise à jour. Résultat : une autonomie théorique qui grimpe à 446 km. Et la réalité n’en est pas très loin.

Visuellement, l’e-tron Sportback est un SUV coupé aux proportions très généreuses. Audi continue à développer ses modèles électriques dans le haut de sa gamme. Un choix qui pourrait paraitre osé car les dimensions et le poids de la voiture impliquent de disposer d’énormes batteries, mais Audi sort plutôt bien son épingle du jeu. En ayant revu la technologie déjà proposée sur l’e-tron, cette version Sportback augmente légèrement son autonomie pour offrir 446 km. Du moins sur papier. En réalité, il faudra plutôt compter aux alentours de 410 km.

audi-etron-sportback - 11A partir de là, c’est votre conduite et vos déplacements qui vont influencer sur la vitesse à laquelle cette autonomie va diminuer. L’e-tron Sportback n’est clairement pas faite pour les longs trajets autoroutiers où son autonomie fond comme neige au soleil si vous roulez constamment à 120 km/h. En maintenant une vitesse constante sous les 110 km/h, vous parviendrez à réduire la casse. Mais c’est surtout en milieu urbain et sur les petites routes de campagne que l’e-tron Sportback se montre le plus à l’aise et récupère même de l’énergie. Lors de notre essai, il nous est d’ailleurs arrivé de rejoindre notre destination avec la même autonomie qu’au départ, alors que nous avions parcouru plus ou moins 7 km. Avouons toutefois que nous avons réalisé ce trajet avec les yeux rivés en permanence sur l’affichage d’autonomie et en adoptant une conduite adaptée. Plus vous adoptez une conduite écologique – et moins vous avez le pied lourd sur la pédale de droite -, plus vous augmenterez votre autonomie. Il est dès lors tout à fait possible de parcourir réellement les 400 kilomètres annoncés par le compteur.

 

Privilégiez les bornes

Cette autonomie étendue par rapport à l’e-tron est le résultat d’un tour de force des ingénieurs qui sont parvenus à réduire la taille et le poids des batteries. Reste un souci de majeur : le temps de charge. A domicile, si vous ne disposez pas d’une borne, il vous faudra compter plus de 30 heures pour recharger entièrement la voiture. Autant dire que c’est impossible. Soit vous optez pour une borne à domicile ou vous disposez d’une borne sur votre lieu de travail, soit vous devrez composer avec l’infrastructure publique existante. Notez que des bornes rapides Ionity commencent à fleurir un peu partout en Belgique et permettent de récupérer 80% de la batterie en 30 minutes.

 

Bilan fleet

Avec un tarif à partir de 90.050€, l’e-tron Sportback n’est évidemment pas à la portée de tous les budgets. Mais son prix sera vite compensé dans son TCO par ses coûts d’usage très faibles et sa fiscalité avantageuse. En tant que voiture 100% électrique, elle bénéficie en effet d’une exonération des taxes en Flandre et d’une réduction des taxes à leur taux minimum en Wallonie et à Bruxelles. Elle jouit aussi d’une déductibilité fiscale de 100%.