banner
foto 5 DB

Dagmar Buysse passe à l’électrique avec ID.4

134

Le spécialiste gantois de la salle de bains Dagmar Buysse passe à des voitures électriques pour sa flotte. La première étape a été franchie début juin avec la livraison de trois VW ID.4 par MIG Motors.

Le directreur général Dagmar Buysse admet que le changement du système de taxation en faveur des véhicules électriques a été décisif dans son choix de n’avoir désormais que des voitures électriques dans sa flotte d’entreprise. Mais ce n’est pas la seule raison.  « Nous sommes engagés en faveur de l’environnement et nous voulons faire un geste à cet égard”, déclare la directrice générale, Dagmar Buysse. « Il y a aussi un avantage pratique. Avec l’ID.4, nous pouvons entrer dans les LEZ sans souci. C’est important pour pouvoir se rendre chez nos clients.”

 

Spécialiste de salles de bain

Dagmar Buysse est le nom du fondateur et gérant de l’entreprise du même nom à Gand : “Nous sommes spécialisés dans la rénovation de salles de bains, donc uniquement dans les maisons existantes. Chaque année, nous réalisons en moyenne 400 projets. Nous avons quatre chefs de projet qui élaborent et dirigent les rénovations en concertation avec le client. Ces porteurs de projets parcourent de nombreux kilomètres, mais j’ai maintenant choisi trois voitures électriques et ce nombre va augmenter dans les mois à venir. Finalement, le choix s’est porté sur la Volkswagen ID.4. »

 

Autonomie

Un facteur prépondérant dans le choix pour l’ID.4 a été son autonomie. Selon le cycle de test WLTP, il est possible de parcourir plus de 500 km avec une batterie complètement chargée (77 kWh). « Cela signifie qu’on peut au moins rouler 400 km sans devoir recharger », précise Dagmar Buysse.

Mais d’autres facteurs ont joué en faveur de la Volkwagen ID.4 : « C’est aussi une voiture pratique avec un volume de coffre qui peut être agrandi en abaissant la banquette arrière. De cette façon, il est plus facile de transporter des objets. »

 

Recharge

Dagmar Buysse ajoute un message important : « Rouler à l’électrique révèle tout son potentiel quand on peut recharger au bureau et à la maison. Celui qui opte pour un véhicule électrique doit aussi se soucier de disposer de l’infrastructure nécesaire. Ce n’est pas un vélo électrique qu’on peut simplement recharger grâce à une prise murale. L’installation électrique du bâtiment doit être adaptée et l’installation d’une wallbox à domicile me paraît un must. De cette façon, on peut recharger de façon sûre. Si on est dépendant des bornes publiques, cela devient difficile. À propos, je considère que les chargeurs rapides que l’on trouve le plus souvent le long des autoroutes ne sont qu’une solution pour les cas d’urgence. »